• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5629

Films
CONSULTABLES

RECHERCHE

Choix de la thématique

Rechercher

Thoniers à voile et conservation du thon à l'huile - En Bretagne - Aôut 49 [3892]

1949 | André GARNIER

Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:25:00
    • Coloration
    • NB et Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 8 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Cassegrain (conserverie) - Chalutier - Coiffe - Concarneau (29) - Conserverie - Industrie agroalimentaire - Maquereau - Port de pêche - Sardine - Thon - Thonier - Travail des femmes
Thoniers à voile et conservation du thon à l'huile en Bretagne en août 1949.
À Concarneau, vue du port et de la ville close. Sortie du port, les voiliers au large. Un thonier partant en pêche : pour faciliter ses manœuvres, il a baissé ses deux tangons qui serviront sur les lieux de pêche à traîner des lignes. Après environ vingt jours de mer, un thonier rentre au port, les poissons ont été mis aussitôt pêchés dans la cale glacière. Arrivée au port, descente de la voile, le quai où accostent les thoniers et les chalutiers. Un chalutier, l'Abbé des granges, fait sa toilette (lavage à grandes eaux du pont). On répare voiles et cordages, un camion portant l'inscription "Cassegrain Conserves, Nantes", charge une pêche de thons pour l'usine. Un thonier ayant vidé ses cales refait son chargement de glace.
On décharge les thons à l'usine. Étant destinés à la fabrication du thon à l'huile, on commence par couper les poissons en grosses tranches. Les morceaux de thons mis en casiers sont ensuite cuits dans des bouillottes. Après cuisson le thon égoutte en casiers. Les poissons sont ensuite épluchés et l'arête enlevée, les quartiers sont placés dans des paniers. Le thon en panier est placé dans un séchoir aéré pour l'amener au degré d'humidité voulu, quand il est à point des femmes finissent de le parer, enlèvent les écailles. Les morceaux de thon bien blancs sont coupés à la machine suivant la hauteur des boîtes choisies.
Nombreuses femmes en coiffes au travail, vue des machines de tranchage, une des lignes d'emboîtage. Les boîtes sont enfin huilées avec de l'huile d'olive ou, pour d'autres fabricants, avec de l'huile d'arachide. Ensuite les boîtes reçoivent leur couvercle en passant au sertissage. Il ne reste qu'à stériliser les boîtes à l'autoclave.
La conserverie de 1954 à 1960 : le port de pêche, les pêcheurs sur les bateaux déchargeant les caisses de sardines à la chaine. Sur le quai, des tas de caisses de sardines empilées. Les bateaux rentrant au port sont également immatriculés au Guilvinec et à Douarnenez. Chargement des caisses dans un camion. Un homme en plongée boit du vin à la bouteille.
Mise en conserve des filets de maquereaux par des femmes expérimentées : parage, nettoyage, retrait des arêtes au ciseau. Les boîtes sont pesées, puis remplies d'huile.
Les thons sont tranchés, les boites serties, puis on vérifie la fermeture.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam