• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5629

Films
CONSULTABLES

      • CINECABARET

      • Horaire
      • 20h30

      • Lieu
      • Brest (29), Espace Vauban

      • Projections
      • Projection : KER MEXIQUE, mémoire d’un quartier appelé à disparaître

      • Renseignements
      • Entrée gratuite
        Renseignements : 02 98 43 38 95

      • CINECABARET
      • CINECABARET
        Mardi 20 juin 2006 à 20 H 30, à l’Espace Vauban

        Projection suivie d’un débat en présence d’habitants du quartier de Kéranroux, des réalisateurs Martine GERFFAUT-CADEC et Christian PORTRON

        Entrée gratuite
        Renseignements : 02 98 43 38 95

        Film diffusé :

        - KER MEXIQUE, 2006, couleur, sonore, format d’origine : DVcam, durée : 2 H 20 .

        Un film réalisé par Martine GERFFAUT-CADEC et Christian PORTRON avec la participation des habitants de Kéranroux.

        L’objectif du film de Keranroux est de constituer une mémoire audiovisuelle de ses habitants avant la transformation du quartier. Ce projet n’était pas réalisable sans leur participation active. Dans le cadre de notre préparation de ce travail, les portes se sont ouvertes et les familles nous ont confié leurs réflexions et leur intimité : ensemble, nous avons choisi pour l’image des moments de vie dans le quartier.  Le résultat confirme leur engouement pour le projet. Les 26 heures de rushes dépassent largement le cadre d'un « 52 minutes » : il en résulte un montage de 2h20. A ce stade, allait t'on effacer la participation et la mémoire de familles entières à cause du format de diffusion ? Nous n’aurions pas respecté le sens même de notre démarche et le pacte passé avec les habitants. Nous aurions trahi la confiance établie. Conscients de l'intérêt de cette mémoire collective, nous avons décidé de garder une version longue pour le premier montage : les séquences ont été choisies en fonction de critères purement techniques ou artistiques et de l'intérêt proprement dit du récit.

        Contexte du film :

        Le quartier de Kéranroux raconte à lui seul une partie de la mémoire contemporaine de Brest.
        Ses habitants sont les derniers irréductibles des baraques qui couvraient après guerre la totalité de Brest. Ils ont quitté les dernières baraques du Polygone dans les années 70 pour venir s’installer dans de nouvelles baraques, cette fois si en dur. Ce relogement se devait d’être provisoire, il dure depuis 30 ans. Les pouvoirs en place ont décidé de démolir le quartier pour reconstruire des logements plus actuels, les habitants seront relogés en priorité. L’objectif est une diffusion du film à Brest lors d’une avant-première avec tous les habitants, ex-habitants et pour toutes les personnes intéressées.  


        Cette projection en version longue est volontaire, elle exprime pleinement notre décision de donner du temps à la parole des habitants..
        Ce travail accompli dépasse, nous semble-t-il, le cadre de Kéranroux : cette mémoire de brestois reflète également les préoccupations des français sur les relations entre le comportement social et l'urbanisme. Il s'inscrit dans l'actualité récente et traite d'une manière plus générale de l'intégration de la périphérie à la ville. De ce point de vue, il mérite une diffusion plus large, ce qui correspond d’ailleurs à un autre souhait des habitants.  Mais pour respecter le format de diffusion adapté à la télévision ou au câble et viser une diffusion régionale et pourquoi pas nationale, il nous faut réaliser un second montage d'une durée de 52 minutes, avis à tous les partenaires financiers...

        Biographie des réalisateurs :

        Christian PORTRON
        Réalisateur, chargé de production, il a réalisé bon nombre de documentaires depuis 1982, comme entre autres :
        -"L'art funéraire à Madagascar" 1986.
        -"Le Trumb" 1986.
        -"Des yeux pour guider" 1983.

        Il a régulièrement collaboré avec le réalisateur Manuel POIRIER en tant que 1er assistant sur des films tels que :
        -"A la campagne", 1994.
        -"Western", 1996.
        -"Te quiero", 1999-2000.
        -"Chemins de traverse", 2004, tournage sur lequel il rencontre Martine Geffrault-Cadec.

        Christian PORTRON a aussi encadré plusieurs courts-métrages dans le cadre d'atelier de jeunes à la demande des collectivités territoriales ou d'établissements scolaires :
        -"Tony Truant", commande de la ville de Quevert.
        -"N'en parlons pas !", commande de la Communauté de Communes des Pays d'Iroise, avec le   soutient de la Caisse d' Allocations Familiales et de la Direction Régionale des Affaires   Culturelles de Bretagne.
        -"Choucas et Rahans" commande de la ville de Plouzané.



        Martine GEFFRAULT-CADEC
        Réalisatrice, comédienne, metteur en scène et animatrice d'ateliers de théâtre, elle a réalisé avec Christian PORTRON un documentaire sur la vie du quartier de Keranroux à Brest dont la sortie est prévue mi-mai ainsi que les courts-mètrages "Choucas et Rahans" et "N'en parlons pas !" avec des adolescents.

        Martine GEFFRAULT-CADEC a également tenu un second rôle dans le film de Manuel POIRIER , "Chemins de traverse".

        Elle anime plusieurs ateliers dans la région brestoise et met en scène des évènementiels comme :
        -une présentation dans le cadre de l'année du lin à Landerneau.
        -un défilé de mode à Brest : " Les cheveux sont-ils coupables ?".
        -une commande de la ville de Plouzané : "La nuit des humeurs".
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam