• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5372

Films
CONSULTABLES

      • Carte blanche à la Cinémathèque de Bretagne : Bobines d’amateurs

      • Horaire
      • 20h30

      • Lieu
      • Rennes (35), Le Tambour, Auditorium Université Rennes 2

      • Projections
      • Bobines de Marie-Louise Jacquelin, Pierre Le Bourbouac’h et Pierre Guérin

      • Renseignements
      • Tarif : 3,50 €
        Renseignements : Antenne mobile Est-Bretagne, 02 23 46 85 91

      • Carte blanche à la Cinémathèque de Bretagne : Bobines d’amateurs
      • Bobines d’amateurs : trois portraits et films inédits
        Mercredi 17 mai 2006 à 20h30, au Tambour, Auditorium de l’Université Rennes 2
        En présence des réalisateurs Pierre Guérin et Pierre Le Bourbouac’h (sous réserve)

        Films diffusés :

        Bobines d’amateurs, 2004, couleur, sonore, format d’origine : DvCam
        Réalisateur : Marie Hélia
        Producteur : Paris-Brest Productions

        Quel point commun entre un instituteur, un opticien, la femme d'un médecin, un clerc de notaire, un dentiste, un marin ? Ils sont tous cinéastes amateurs... Films de famille, carnets de voyages, reportages, fictions, aucun genre ne leur échappe. Ils ont leurs techniques, leurs trucs, leurs inspirations, leurs intentions, leurs obsessions, leurs passions.
        Toutes ces personnes sont déposantes à la Cinémathèque de Bretagne. Gros plan sur les entretiens de Marie-Louise Jacquelin, Pierre Guérin et Pierre Le Bourbouac’h.


        Pêcheurs sans port, 1953, couleur, sonore, format d’origine : 16mm, durée : 15’50
        Réalisateur : Marie-Louise Jacquelin
        Distributeur : Cinémathèque de Bretagne
              
        Résumé :
        Printemps 1953, au nord du village portugais de Nazaré, sur une immense plage, presque perdue… Là vit dans des cabanes de bois une communauté de pêcheurs… Des barques s’élancent dans les vagues, les filets sont largués et remontés sur le sable à la force des bœufs… Hommes, femmes et enfants participent à cette pêche traditionnelle, celle de la sardine.
            Premier prix régional à Brest, Grand prix national au festival de Saint-Cast, Premier prix national à Bordeaux, Deuxième prix international à Bruxelles… Les festivals de cinéma amateur ont encensé en 1953 le premier documentaire de cette femme, qui se fera dés lors un nom dans le milieu des caméra-clubs.
            Pêcheurs sans port est au commencement d’une série de films proches, à certains égards, de l’esthétique du néo-réalisme italien.

        Michèle, 1967, N&B, sonore, format d’origine : 16mm, durée : 17’50
        Réalisateur : Pierre Le Bourbouac’h
        Distributeur : Cinémathèque de Bretagne
               
        Résumé :
        Quand un élève d’une classe de 1ère tombe amoureux d’une jeune et séduisante professeur suppléante… Coup de foudre, rêves et fantasmes…
         Indépendamment du scénario, ce film est devenu un véritable documentaire sur la vie, avant mai 68, du lycée de garçons de l’avenue Janvier… appelé depuis Emile Zola…

             Alors professeur de Lettres classiques, Pierre Le Bourbouac’h, membre du Club des Amateurs Cinéastes Rennais (CACR), y fonde dans les années 50 le Caméra Club, assez rare à cette époque : les jeunes expérimentent les techniques de prises de vue et l’écriture de scénarii. Après quelques courts-métrages, ils signent cette œuvre collective au tournage enthousiaste : le lycée est alors mobilisé et mis en branle…
            Michèle sera récompensé par un premier prix national en 1967, un premier prix international sur la Costa Brava et le prix de la meilleure interprétation au concours de l’UNICA (Union Internationale du Cinéma et Video non professionnel) à Johannesburg, pour les deux acteurs principaux, Danièle Treguer et Michel Trividic.

        Le Temps des zamours, 1967, N&B, sonore, format d’origine : 16mm, durée : 25’30
        Réalisateur : Pierre Guérin
        Distributeur : Cinémathèque de Bretagne
        Résumé :
            Eddy, un garçon naïf, rend service par jour de pluie à une jolie jeune femme… C’est un éblouissement dans sa vie étriquée. Il la reverra le dimanche suivant, et ce jour-là ne sera pas prêt de s’effacer de sa mémoire.
            Sacré Eddy… Personnage légèrement hors du temps et à côté des choses, lunaire et imprévisible… Aux antipodes des mesquins et des pédants, il est un antihéros sympathique et attendrissant, acteur et spectateur de ses tribulations tragi-comiques. Avec Eddy, l’ordinaire devient un spectacle… et là, il a plus que jamais les pieds sur terre.
             Membre fondateur du caméra-club nantais (ses amis du cercle jouent dans Le Temps des zamours), ancien caméraman de France 3 et journaliste-reporter d’images, directeur de publication de Cinéscopie, Pierre Guérin est un fondu notoire de cinéma, propriétaire d’un ciné-poche, et un dessinateur toujours inspiré… comme il l’est par l’art burlesque de Chaplin, Keaton et Lloyd, à l’origine de la plupart de ses films… légers, poétiques et loufoques.
            Récompenses pour Le Temps des zamours avec le premier prix du scénario au concours national de la FFCCA (Fédération Française des Clubs de Cinéma d'Amateur)  en 1967, ex-aequo avec Michelle de Pierre Le Bourbouac’h, et en 1968 avec la Source d’or à l’Euro-festival du Luxembourg et la Médaille d’or en Afrique du Sud.
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam