• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5372

Films
CONSULTABLES

      • Ciné Mac Orlan

      • Horaire
      • 15 h 30

      • Lieu
      • Brest (29), Cinéma le Mac Orlan

      • Projections
      • Hommage à Jean LAZENNEC, cinéaste amateur du pays de Brest

      • Renseignements
      • Entrée : 6,5 € plein tarif, 5 € tarif réduit.
        Renseignements : 02 98 43 38 95

      • Ciné Mac Orlan
      • CINE MAC ORLAN
        Dimanche 21 mai 2006 à 15 H 30, au cinéma Mac Orlan (rue de la Porte)
        Projection en présence de Marie-France LAZENNEC, épouse de Jean Lazennec.

        Entrée : 6,5 € plein tarif, 5 € tarif réduit.
        Renseignements : 02 98 43 38 95

        Films diffusés :

        Hommage au cinéaste Jean LAZENNEC
        Enseignant en mathématiques puis Principal de collège à Brest, Jean LAZENNEC est toujours resté très discret sur sa passion pour la réalisation de films. Un court temps membre du Caméra Club de Brest, il n’a jamais mis en avant les œuvres qu’il réalisait. Entretenant une forme d’intimité, il a su persuader ses élèves brestois (de Recouvrance, Polygone Butte…) de faire les acteurs de façon naturelle ou encore il a pu pénétrer au cœur de communautés très rarement filmées. Jean LAZENNEC nous livre ainsi un témoignage du quotidien où la complicité avec ceux qu’il filmait montre un immense respect. Dans son reportage sur De Gaulle, Jean LAZENNEC a réussi à être si proche du Président qu’on imagine qu’il a fréquenté au quotidien le grand homme qui semble se laisser apprivoiser. Le tout comporte de grands moments d’humour et un souci permanent d’aboutir à une technique de cinéaste quasi professionnel. Jean LAZENNEC nous a quitté en 2002.
         
        Au programme, un montage de différents courts-métrages :

        Le Relecq-Kerhuon (1966 / 8 mn / 1966 / N&B / Sonore / Format d’origine 8 mm)

        Le film commence par une image symbolique pour les Kerhorres : le ramassage d'huîtres sur la grève. Comme autrefois, la femme remonte du bord de mer en portant sur la tête son panier. On retourne au Stéar pour voir brûler un vieux canot alors qu'un pêcheur à pied s'aventure dans la vasière à la recherche d'huîtres et de coques. Au loin, on aperçoit Camfrout et  le pont de Plougastel. Au bourg se déroule la remise de médaille à l'abbé CARIOU ancien aumônier de la Marine Nationale en présence du Préfet Maritime, des autorités locales dont l'ancien Maire M. QUERE et de Monseigneur FAUVEL évêque de Quimper et du Léon. Puis le cinéaste s'aventure à la Kermesse  qui se déroulait sur la Place Danton (aujourd'hui  disparue) prés de l'école des filles à proximité de l'église. Au travers des stands et du casse-cou (casse-gueule) de la fête foraine, le garde champêtre veille au bon ordre de la manifestation où les Kerhorres se pressent.

        De Gaulle à Brest (11 mn / 1960 / Sonore / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Reportage sur la venue à Brest en 1960 de Charles de Gaulle par un cinéaste amateur de talent. Arrivée en gare de Landerneau à bord d'un X 2000 (Micheline) et visite présidentielle dans un bain de foule.

        Un petit train nommé plaisir (11 mn / 1966 / Sonore / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Par un dimanche après-midi, des enfants embarquent dans le petit train qui les mène depuis Châteaulin à la mer. Les préparatifs pour le grand voyage comme du temps du Far West nous montre les cheminots et leurs machines complexes. Le tortillard démarre et l'aventure commence au rythme d'une ritournelle qui berce les rêves des voyageurs. Les paysages défilent tandis que le réalisateur du film excelle dans les techniques de tournages copiées sur les plus grands du cinéma. Le petit train devient l'objet et le principal acteur de cette balade d'un autre temps. Modèle de la machine qui roule dans le film : Corpet louvet E321.

        Recouvrance (12 mn / 1962 / Sonore / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Recouvrance, lieu mythique de Brest retrouve tout son charme d'avant la guerre 39/45 avec la complicité des gamins qui arpentent les rues, les escaliers et les rampes qui ont survécus aux bombardements. La vie du quartier surgit au passage des enfants qui bondissent de pavé en pavé, rencontrons au hasard la laitière, les gens qui vont à la fontaine publique... Les Karriguels (voitures fabriquées par les enfants) dévalent les rues et l'on retrouve toute la poésie que les peintres et auteurs du vieux Brest nous ont conté.

        Les Faucheurs (8 mn / Sonore / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Magnifiques images des faucheurs au bord de l'Aulne prés de Pont de Buis Quimerc'h, la caméra semble épouser le geste auguste du travailleur de la terre. La pause permet aux hommes de boire un coup et de parler. Dans un véritable ballet, les hommes fauchent et entretiennent ainsi une zone inondable en bord de rive devant l'objectif de la caméra d'un cinéaste amateur averti. Puis c'est l'heure du retour à la ferme où le manège à battre mis en mouvement par un cheval attend les gerbes. Plus qu'un témoignage, ce film montre le lien qui unissait autrefois les gens de la campagne dans ce qui était leur quotidien : récolter le fruit de leur labeur.

        Mazou - Porspoder (10 mn / 1962 / Muet / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Ce film décrit au combien l'activité des gens du bord de mer est dense. Un goëmonier dans sa charrette remonte de la grève. Au loin, les chaos granitiques et les maisons qui s'y nichent nous montrent le paysage caractéristique de Porspoder. Les bateaux goëmoniers croisent une gabarre. Les charrettes à cheval s'immergent dans la mer pour s'approcher des bateaux afin de décharger le goëmon encore arraché à l'océan à l'aide de faucilles au long manche. Un très bel attelage a deux chevaux remonte la grève, tandis que le cinéaste s'attache à décrire le travail de séchage du goëmon. On aperçoit des vaches (race armoricaine) et des chèvres sur la dune. La caméra fixe le portrait de ces travailleurs inlassables de l'estran.

         Baraques au Bouguen (11 mn / 1961 /Muet / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Immersion dans le petit monde des baraques du quartier du Bouguen à Brest. A l'origine créé pour ne pas durer, ce mode de logement temporaire s’est installé dans le paysage brestois pour cause de retards dans la reconstruction de la ville... Les habitants en ont tiré parti pour se créer un univers où la vie en collectivité conduit à des solidarités et à une mixité sociale. Le quartier grouille d'enfants, de jeunes et d'adultes. Cette population unie dans l'adversité génère une image du quartier parfois surprenante comme quand les "blousons noirs" aux pétaradantes Malagutti ou autres Flandria se lancent en bande dans des chevauchées à la Easy Rider vers Brest même ! En fait, le cinéaste nous révèle les doutes et les questions des habitants des baraques qui s'apprêtent à s'installer dans les nouvelles cités verticales en béton. Là-bas au pied des nouveaux immeubles, ce n'est pas pareil... Tout semble organisé comme une grande marelle à tel point que ceux qui y sont déjà, paraissent s'ennuyer alors qu’en baraques : on vit.

        Debré et Giscard à Brest (6 mn / 1965 / Sonore / N&B / Format d’origine 8 mm)

        Le cinéaste a réalisé un reportage sur les visites successives de : Michel DEBRE, Valéry GISCARD D’ESTAING et Georges POMPIDOU. M. DEBRE quitte un dragueur de mine de la Marine Nationale amarré au sein de l'arsenal et embarque dans une Citroën DS officielle en saluant les marins. Il regagne son avion devant les militaires portant encore le ponpon rouge et la musique des équipages de la flotte. V.GISCARD D'ESTAING arrive en mairie de Brest. Il y rencontre M. LOMBARD maire de Brest et différentes personnalités. On les retrouve à inaugurer un établissement puis lors d'un défilé avenue Clemenceau. La visite s'achève par la signature du livre d'or de la ville. En intermède, le cinéaste nous montre un très beau feu d'artifice tiré de la place de la Liberté. La visite de G. POMPIDOU à l'université de Brest (Bouguen) est filmée en parallèle d'une fête étudiante où l'on danse twist, slow et Madison. Le sérieux de G. POMPIDOU tranche avec la bonne humeur des étudiants.
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam