• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5372

Films
CONSULTABLES

      • Festival Ici et Ailleurs

      • Lieu
      • Brest (29), Le Quartz

      • Projections
      • Projection : Alfred Weber et le Sud Algérien

      • Renseignements
      • Entrée gratuite
        Renseignements :06 84 76 74 45

      • Festival Ici et Ailleurs
      • Festival Ici et ailleurs

        Du 26 au 28 mai 2006. Programme complet du festival sur www.ici-ailleurs.net

        Entrée gratuite
        Renseignements : 06 84 76 74 45

        Dans le cadre du festival, diffusion en continu pendant les trois jours d'un programme consacré à Albert Weber :

        Bobines d’amateur : Albert WEBER, documentaire de Marie Hélia, 2004, durée : 6 mn, couleur et N&B, sonore.                                

        Institutrice bretonne, Andrée Weber a longtemps vécu en Algérie du temps des colonies, où elle rencontra son mari, dentiste alsacien épris de cinéma. Se décrivant comme « la porteuse de caméra », femme de l’ombre, Mme Weber accompagnera son mari lors de ses tournages, qui donneront naissance à de très nombreux films portant sur le désert et la vie des habitants du M’Zab. Le sourire aux lèvres et rêveuse, Mme Weber nous confie n’être que la seconde femme de son mari, la caméra étant l’élément de sa vie le plus important, une passion dévorante qui occultait tout le reste…

        Ce documentaire sera suivi d'un montage de différents films de M. Weber sur le thème du Sud Algérien intitulé :

        Le Sud algérien vu par... Albert Weber, cinéaste amateur

        Extraits de films tournés en Algérie entre 1937 et 1963, format d’origine : 16 mm & 9,5 mm, N&B, couleur, durée : 40 mn, documents pour l’essentiel Muets
        Archives : Cinémathèque de Bretagne

        Récits du quotidien, chroniques d¹une vie intime et ordinaire, les vies impressionnées des cinéastes amateurs sont des documents précieux sur notre histoire collective, le matériau d¹une forme inédite de savoir. Un de ces hommes a vécu au temps de l¹Algérie française. Entre 1937 et 1963, des Monts Ouled-Naïl à la vallée du M¹Zab, le désert algérien est le laboratoire cinématographique d¹Albert Weber. Ce dentiste de Laghouat, oasis aux confins des hauts-plateaux, capte dans une série de films  la présence et l¹influence métropolitaines, militaire et administrative, comme il filme les cultures endogènes, en particulier celle de l¹ethnie mozabite. Un carnet d’ici et d’ailleurs inédits qui nous invite au voyage…  

        Biographie de Albert Weber :

        M. Albert Weber naît en 1905 à Thann en Alsace. En 1925, il incorpore l'armée à l'Hôpital Desgenet à Lyon. Il participe en 1926 à la campagne du Levant à l'Hôpital St Jean à Beyrouth au Liban. En 1936, après un retour en France, il contracte un engagement en  tant que dentiste pour les Hôpitaux de Djelfa et de Laghouat en Algérie. A laghouat il s'investit fortement dans le milieu associatif et devient président de l'Amicale Laïque de Laghouat. Ces nombreuses relations lui premettent d'organiser des sorties scolaires en divers lieux du Sahara malgré une Algérie en guerre. Il fait également partie du "Lions Club des Oasis", une association philanthropique. Il reste en Algérie de 1936 à 1963.
        M. Weber commence à filmer en 1928. Au sein de l'amical, il s'occupe de la section cinéma et photo. L'Algérie est pour lui un véritable laboratoire où il assouvit sa passion cinématographique. Outre des films retraçant sa vie de famille et sa vie de militaire en caserne, il nous laisse un poignant témoignage à caractère ethnographique sur les peuples et les conditions de vie dans le Sahara. Son travail cinématographique est d'ailleurs à cet effet plusieurs fois récompensé. Il reçoit en 1949 le premier prix de cinéma amateur pour le film "Images Sahariennes". Dans les années 50, son film "Danses du Sud" est primé au festival CAAL d'Alger.
        Insatiable, de retour en France, il s'engage dans la vie communale de Pontrieux ; en 1965, il est conseiller et 1971 à 1983, il devient maire. Il reste aussi affilié à l'association des officiers de réserve de Guimgamp. Son amour pour le cinéma le conduit à adhérer à un Cinéma-Club ; ses films sur le désert seront souvent projetés pour des oeuvres diverses.

        En savoir plus sur le festival :

        Festival ici & ailleurs du 26 au 28 mai à Brest

        Du 26 au 28 mai 2006 la troisième édition du festival des carnets à Brest témoignera à nouveau de la richesse et de la variété du genre. La force du carnet, c'est qu'il se situe sur tous les registres à la fois. Il est intime, mais public. Il accompagne une démarche personnelle, mais il est aussi performance artistique. Objet banal, compagnon du quotidien, il permet un saut hors de la banalité, une exploration. Il réunit des matériaux, les met en question. À travers le décalage qu'il produit s'exprime un défi culturel très contemporain. Qu’il s’agisse, d’un carnet de voyage, d’un agenda, d’un carnet de notes et de croquis, ou d’un film, le point commun reste le cheminement d'un individu, ce lent parcours où s’instaure un dialogue inattendu avec le monde. À l’honneur, trente carnettistes d’ici et d’ailleurs qui ont, ces derniers mois, dessiné une cartographie sensible de la ville de Brest Avec eux quarante artistes, auteurs de BD, illustrateurs, écrivains et journalistes, réalisateurs, photographes, acousticiens, performeurs, bloggeurs, ou encore éditeurs rendront compte d’explorations, d’errances et de voyages, y compris les plus immobiles. Ils confronteront leurs pratiques et échangeront avec les visiteurs. Au Quartz : expositions, installations, paysages sonores, projections, performances, tables rondes, ateliers.
        En lien avec les Archives communautaires, la Bibliothèque Municipale de Brest, le Centre Atlantique de la Photographie, la Cinémathèque de Bretagne, Côte Ouest, la scène nationale des arts de la rue le Fourneau , les groupes de quartier, Ifremer, L’Institut Polaire, le centre d’art contemporain Passerelle, le service Culture, la librairie Zédélé, la rue Saint Malo.
        La programmation au Quartz : l’exposition permanente est ouverte, en accès libre, de 10 à 19 heures du vendredi 26 au dimanche 28 mai sur les 3 niveaux du Quartz. Elle sera ponctuée d’événements et de rendez-vous.
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam