• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5629

Films
CONSULTABLES

      • Maout ha n'eo ket kog

      • Dimanche 14 octobre 2012

      • Horaire
      • 11h00

      • Chaîne
      • France3

      • Réalisateur
      • Ronan Hirrien

      • Maout ha n'eo ket kog
      • Dans le cadre de l'émission "Bali Breizh", France 3 Bretagne diffusera le 14 octobre 2012 à 11h un documentaire sur la gavotte de la région de Calanhel et le travail de Jean Lallour.

        Ce reportage a été diffusé, en avant première, lors de la nuit de la gavotte à Poullaouen. Outre de très nombreux et intéressants témoignages, on peut y voir des extraits "inédits" de films de collectages tournés par Jean-Michel Guilcher dans les années 50 et de très belles images du Centre-Bretagne.

        MAOUT HA N'EO KET KOG
        Quand il danse la gavotte en fest-noz, ses pieds claquent énergiquement sur le plancher, mais rarement sur les mêmes temps forts que les autres danseurs. Jean Lallour, 79 ans, est un fringant et fervent promoteur de la gavotte, la « dañs a dro », de la région de Calanhel, une danse qu’il a apprise enfant, dans la ferme familiale, à Plourac’h. Jean habille son pas de diverses variantes, un vrai jeu de claquettes dans lequel il se montre très endurant, et tel un bon sprinteur, il sait garder suffisamment de forces pour briller lorsque la danse s’achève. Cette forme de gavotte est issue d’un petit territoire de seulement cinq communes, au nord de Callac, isolé par trois forêts, à la limite du Finistère et des Côtes d’Armor (Calanhel, Plourac’h, Lohuec, la Chapelle Neuve, Plusquellec, et en partie les communes limitrophes). C’est une gavotte aujourd’hui peu connue, et a fortiori peu pratiquée. Jean consacre sa retraite à son enseignement auprès des jeunes générations. Par l’exemple de la gavotte de la région de Calanhel, le documentaire « Maout ha n’eo ket kog » s’intéresse tant à la pratique populaire de la danse en milieu rural hier - lorsqu’elle se transmettait de génération en génération et rythmait les saisons -, qu’à ses différentes pratiques aujourd’hui en fest-noz, en concours, ou portée sur scène par les cercles celtiques. D’hier à aujourd’hui, les pas d’une gavotte, dans leur diversité de formes et leur liberté d’exécution, nous font mesurer l’évolution de notre société.  

        Pa zañs ar gavotenn er festoù-noz e sko ferm e dreid war al leur-goad, met ral eo e skofent al leur war ar memes taolioù kreñv hag an dañserien all. Jean Lallour, 79 vloaz, a zifenn gant nerzh ha kalon dañs a-dro bro Galanel, un dañs desket gantañ pa oa bihanig, e atant e dud e Plourac’h. Fred Astair ar c’havotenn eo pa wisk e baz gant taolioù troad ouzhpenn, ur gwir c’hoari sklakal war al leur. Goude ma ro nerzh n’eo ket ur c’hog : gouzout a ra delc’her hir, ha diskouez petra zo c’hoazh en e vruched hag en e dreid betek fin an dañs, ur maout eo neuze !
        Eus un terouer bihan ha dizro eo dañs a-dro bro Galanel : pemp komun en hanternoz da Gallag, Kalanel, Plourac’h, Lohueg, Ar Chapel Nevez, Pluskelleg, hag evit ul lodenn diouto ar c’homunioù en-dro. N’eo ket gwall anavezet, ha ne vez ket dañset kalz. Jean a base e amzer retred da gelen anezhi d’ar re yaouank.
        Gant skwer dañs a-dro bro Galanel e klask an teulfilm “Maout ha n’eo ket kog” kompren petra ‘oa an dañs war ar maez gwechall – pa veze desket a rumm da rumm ha pa luske ar bloavezh –, ha petra eo hiziv er festoù-noz, er c’honkourioù, pe lakaet war al leurenn gant ar c’helc’hioù keltiek. Eus dec’h da hiziv e komprenomp diwar sellet ouzh pazioù un dañs-tro – hag a zo a-bep seurt diouto diouzh tro-spered ha korf pep hini – penaos eo cheñchet ar gevredigezh.

         

        Photo : Copyright Le Télégramme.

      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam