• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

5372

Films
CONSULTABLES

      • Un homme est mort, Retour sur l’événement et le cinéma militant

      • Horaire
      • 19H

      • Lieu
      • Brest (29), Université Victor Segalen, Amphi Guilcher

      • Projections
      • Vivent les Dockers - La Grande Lutte des Mineurs - Afrique 50

      • Renseignements
      • Entrée Gratuite

      • Un homme est mort,  Retour sur l’événement et le cinéma militant
      • Un homme est mort ; retour sur l’événement et le cinéma militant

        En présence de René Vautier et animé par Hervé Le Bris.


        Lundi 13 novembre 2006 à 19 h
        Amphithéâtre Guilcher , Université Victor Ségalen (Bd Duquesne)

        Entrée Gratuite

        Films diffusés :



        VIVENT LES DOCKERS
        • 1951 - Noir et Blanc - Sonore - 14min - Réalisation collective sous la direction de Robert Ménégoz

        Les luttes des dockers durant l’hiver et le début du printemps 1950, filmées à Rouen, Saint-Nazaire, La Pallice (La Rochelle), Marseille et Bordeaux. Après une évocation de la précarité, de la pénibilité et de la dangerosité de leur métier, ce film militant exalte l’héroïsme et les sacrifices des débardeurs mobilisés contre la politique américaine et le plan Marshall, le réarmement allemand et la guerre d’Indochine...

        Tourné dans les principaux ports français (à l’exception notable du Havre), Vivent les dockers mêle des images dérobées (débarquement des cercueils des soldats français tués en Indochine, présence des C.R.S.) et des scènes reconstituées (accidents du travail et manifestations, harangue d’un travailleur algérien et fraternisation). Il s’inscrit dans la bataille esthético-idéologique du parti communiste tendant à construire, principalement durant le premier semestre 1950, une image héroïque des dockers.
        Interdit par la censure. Grand prix du documentaire au festival de Karlovy-Vary en 1951.



        LA GRANDE LUTTE DES MINEURS
        • 1948 - Noir et Blanc - Sonore - 12min
        Réalisé bénévolement par les techniciens et les travailleurs de l’industrie du film (C.G.T.). Réalisation : Sous la direction de Louis Daquin - 
Images : André Dumaître, Louis Félix, René Vautier. Texte, son et montage : Paula Neurisse, Fabienne Tzanck, V.Mercanton.  
Commentaire : Roger Vaillant .
         
        La longue et âpre grève des mineurs français de novembre et décembre 1948. Après une évocation de la dureté de la profession, ce film d’agitation décrit le déclenchement de la grève, son déroulement, et s’achève par un appel à la solidarité. Un discours véhément, une bande son extrêmement travaillée, des images d’affrontements et un montage remarquable stigmatisent les agissements des C.R.S., la présence de l’armée dans les corons et les responsabilités du gouvernement soumis aux intérêts américains.

        À rebours, ce film collectif exalte l’héroïsme des mineurs, la solidarité et l’internationalisme prolétariens.
        La grande lutte des mineurs, marqué par la guerre froide, fut conçu pour susciter une solidarité active en faveur des mineurs en lutte. Il fut interdit par la censure, suite à l’arrêté du 6 décembre 1948 qui soumettait les films non-commerciaux à une censure préalable, ce qui permettait l’interdiction de la plupart des films militants alors produits par le P.C.F. et la C.G.T..
         Si cet arrêté visait en priorité La grande lutte des mineur, il fut ensuite utilisé couramment utilisé pour interdire les films militants produits durant la guerre froide. Pour éviter, en vain, la censure du film, Louis Daquin assuma la paternité de sa réalisation et Roger Vaillant celle de son commentaire. René Vautier, alors assistant-stagiaire, ne put réellement participer au tournage du film puisqu’il fut appréhendé par les C.R.S. sur le port de Dunkerque.



        AFRIQUE 50
        • 1950 - Noir et Blanc - Sonore - 17min  - Image, Montage, Texte : René Vautier  - Musique : Keita Fodela

        En 1949, la Ligue de l’Enseignement commande à René Vautier et Raymond Vogel un film éducatif sur la « vie réelle dans les villages d’Afrique Occidentale Française » (Côte d’Ivoire, Haute Volta, Sénégal, Soudan français) destiné aux collèges et lycées de France .
        René Vautier a vingt et un ans. C’est son premier film comme réalisateur.
        Dès juillet 1949, le point de vue du gouverneur du Soudan sur « la vie réelle » des paysans d’Afrique Noire ne coïncide pas avec celui de René Vautier.
        Peu à peu les autorités coloniales s’aperçurent que lui-même et son équipe s’intéressaient d’un peu trop près à la condition des colonisés.
        Ainsi, en vertu d’un décret datant de Pierre Laval qui interdisait de tourner des films dans les colonies sans l’autorisation des gouverneurs, l’équipe fut embarquée dans le permier avion à destination de la France à l’exception de René Vautier qui parvint à se cacher avec Raymond Vogel géologue.
        « Avec Raymond Vogel (...) Nous sommes restés dans la région une année à peu près, grâce à l’aide d’amis africains qui nous cachaient ou nous donnaient des coups de main. La pellicule sera saisie en septembre 1950 dans les locaux de la Ligue de l’Enseignement pour avoir été impressionnée sans l’autorisation du gouverneur « en violation du décret Pierre Laval », ministre des colonies en 1934.
        Le quart de la pellicule impressionnée fut récupéré illégalement. Le montage, la sonorisation, et la diffusion du film se déroulèrent eux-aussi dans la clandestinité à partir d’octobre 1950 avec le soutien de divers mouvements de jeunesse allant de l’Union des Jeunesses Républicaines de France (communistes) aux scouts de France... 
René Vautier fut condamné à un an de prison.
        C’est le seul film français anti-colonialiste réalisé en Afrique noire. Avec Les Statues meurent aussi, mais ce film de Resnais et Marker a, lui, été tourné en France. »


        Prix du festival Mondial de la Jeunesse à Varsovie.
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam